Nutrition – 5 raisons qui peuvent expliquer l’échec

POSTED BY admin | Jan, 13, 2016 |


Voici cinq raisons que j’ai répertoriées qui peuvent expliquer l’échec dans l’atteinte de nos objectifs nutritionnels.

  • Manque de constance 

Un manque de constance dans vos bons choix alimentaires quotidiens et dans votre structure peut représenter un réel problème.

Parfois, malgré la persistance de bons choix et d’une bonne structure du lundi au vendredi, une inconstance radicale est présente la fin de semaine. Cette dernière représente tout de même 28,5% du volume d’application de vos bonnes habitudes ! Que pouvons-nous en déduire?

courbe

  • Une hygiène de vie non appropriée 

Un sommeil inadéquat, un stress accru, un volume et une fréquence d’activité physique qui ne sont pas adaptés risquent d’être un frein non négligeable dans votre progression. Pourquoi mettre tout le blâme sur votre alimentation?

sommeil 1

  • Un manque de connaissances en nutrition et une incompréhension des concepts physiologiques 

Il est difficile de faire des choix alimentaires judicieux lorsque nos connaissances sont limitées. Si vous semblez constamment perdus lorsque vous n’avez pas un plan alimentaire sous la main, vous risquez donc, de faire des choix alimentaires inappropriés en fonction de vos objectifs si vous n’avez pas de support. Avouez qu’il est un peu difficile d’augmenter les lipides dans notre alimentation si nous ne connaissons par les sources alimentaires de ces derniers…

connaissances

Peaufiner vos connaissances est assurément un atout essentiel qui vous aidera.

Une compréhension de base des concepts impliqués dans la gestion du poids, la performance, la santé ou le gain de masse musculaire devrait faire partie de votre bagage.

Voici un concept de base simple.
Un individu qui s’entraine doit consommer plus de protéines qu’un sédentaire. Pourtant, il n’est pas rare que mon équipe et moi constations l’inverse…

  • Avoir un plan alimentaire sans variété ou non adapté 

Nous devons avoir un certain plaisir à manger ou intégrer notre gâterie de temps en temps.
Il est tout à fait possible d’avoir une variété accrue d’aliments dans notre quotidien tout en progressant de façon exemplaire. Varier vos sources de protéines, vos glucides, vos lipides et vos assaisonnements. Si vous n’êtes pas en période de pré-compétition avant une pesée de boxe ou un show de Fitness, accordez-vous de la flexibilité.

poulet légumes

Par expérience, mon équipe et moi avons remarqué que ceux qui ont un faible niveau de connaissances en nutrition ont tendance à intégrer peu de variétés dans leur alimentation afin d’avoir un meilleur contrôle.

Assurez-vous que le plan suggéré ou que les conseils administrés correspondent avec votre rythme de vie et votre philosophie. Par exemple, il est impensable de faire consommer un repas de 250 g de volaille avec une montagne de riz à une femme de petit gabarit, un végétarien ou même à un chauffeur de taxi qui doit diner en conduisant !

  • Ne pas assurer le suivi avec votre professionnel 

Peaufiner vos connaissances et répondre à vos questions, intégrer des changements, s’assurer d’une durabilité, régler des troubles en lien avec l’alimentation, se faire motiver…sont des éléments qui s’acquièrent avec des contacts fréquents entre vous et votre professionnel de la nutrition. Comme je le dis souvent à mes nouveaux clients : « C’est irréaliste de changer toutes nos mauvaises habitudes alimentaires ancrées depuis les dernières années ou de vouloir se transformer avec un simple plan alimentaire! ».

rencontreParfois, on peut même utiliser la comparaison avec d’autres domaines de la santé comme la physiothérapie ou la chiropractie. Est-ce qu’un traitement en réadaptation physique suite à une blessure musculaire risque de régler automatiquement le problème? La réponse est non, parfois plusieurs suivis sont nécessaires afin de corriger la pathologie. La nutrition et les saines habitudes de vie ne doivent pas être exemptées de cette réflexion surtout si vous partez de très loin dans votre processus de changements et avez plusieurs problèmes à régler.

 

Steven Couture, M.Sc, R.D du Sport

 

TAGS :