5 conseils pour s’améliorer !

POSTED BY admin | Mai, 02, 2015 |

5 conseils pour améliorer son apparence, ses performances et sa santé !

Voici des éléments très simples que j’ai répertoriés comme étant problématiques auprès d’une grande majorité de clients. Vous remarquerez que les cinq conseils qui suivront reposent sur des principes logiques et que les corriger dans votre quotidien peut réellement vous aider à améliorer votre situation. Il n’est pas rare que nous poussions un peu trop loin la réflexion afin de trouver la source de nos problèmes. Nous pourrions par exemple nous interroger sur notre nutrition péri-entrainement ou notre sommeil en cas de manque d’énergie au lieu de faire des recherches sur les suppléments qui peuvent nous « booster ».

Voici les 5 conseils !

1- Limiter les aliments transformés. Très simple. Par ailleurs, cela nous permet d’avoir un meilleur contrôle de notre alimentation, mais également de la qualité des aliments que l’on ingère. On se doute bien que 100 kcal d’une pâtisserie n’auront pas les mêmes impacts que 100 kcal de protéines maigres sur notre organisme.

2- Avoir une répartition stratégique des calories afin d’optimiser notre énergie, notre performance et notre satiété.
Selon ce que nous avons pu observer, des collations fréquentes et consistantes sont un bon moyen d’atteindre ces objectifs. Bien que la littérature scientifique ne fasse pas toujours de différences concluantes entre la fréquence des repas versus la performance et la composition corporelle, en pratique les stratégies basées sur le « timing » semblent permettre de créer des améliorations notables.

Prenons un exemple simple.
Un individu qui consomme 2 repas de 1000 kcal n’importe quand durant la journée versus un individu qui consomme 4 repas de 500 kcal, dont un en pré-entrainement et un en post-entrainement. Qui des deux risque de mieux performer et d’être plus confortable lors de sa journée?

3- Avoir des protéines à chaque repas. Je rencontre fréquemment des individus qui consomment seulement quelques grammes de protéines de haute qualité dans toute leur avant-midi…et ces derniers sont actifs! Rappelons-nous déjà de quoi sont constitués nos muscles, nos organes, etc. ?

4- S’alimenter dans un délai raisonnable avant l’entrainement, mais surtout avoir une collation post-entrainement bien équilibrée.

Se nourrir avant l’entrainement pour avoir de l’énergie et performer; se nourrir après pour récupérer, reconstruire et croitre…

5- S’entrainer avec une bonne intensité, être assidu et adopter un entrainement en lien avec vos objectifs spécifiques. Si vous vous entrainez avec de la pliométrie, mais vous désirez obtenir un physique de fitness avec des bons biceps, votre entrainement est sûrement à revoir! L’alimentation n’est pas le seul facteur limitant.

Steven Couture, M.Sc, Dt.P

TAGS :